18 juillet 2013


Réveil 7h45, aujourd'hui il ne fait pas très beau, on décide donc de ne pas monter très haut et de faire une petite balade dans le bois noir, le long de la Clarée. Après une dizaine d'heures de sommeil, nos pieds sont requinqués. Mais pas mon front. J'ai pris un énorme coup de soleil et je me tape un œdème. Génial. Je ressemble à un bélouga.
Avant de partir, on décide quand même d'aller à Briançon acheter une crème contre les brûlures ainsi que… de la crème solaire, quand même. On est pris en stop en moins de trois minutes par une jeune femme super sympa avec son énorme chien, qui nous dépose juste devant la pharmacie. Au retour, ce sera un bus scolaire qui nous ramènera à bon port. Peu de gens semblent être à pieds, on voit surtout des caravanes et des tentes + voiture.
Il est seulement 11 heures quand on part pour le bois noir. Le temps est couvert mais pas encore pluvieux.
Après la traversée du Pont de la Lame, on remonte par la gauche jusqu'à la route forestière du bois noir en direction de Plampinet. Il se mettra à pleuvoir vers 13 heures, et les mouches se ramènent. Etrange phénomène, elles semblent attirées par la capuche de nos capes. Une vingtaine de mouches s'y agglutinent et tournent autour. Sommes-nous odorants de la tête ? Mystère.


Arrivés au camping vers 15 heures, on fait une halte à la Coccinella pour un chocolat chaud italien (onctueux, miam…) puis on passe à l'épicerie acheter quelques trucs à manger pour ce soir, car on risque pas encore une fois de manger au réchaud…
Le temps s'annonce meilleur pour demain, espérons qu'on y verra quelque chose aux lacs Laramon et Serpent.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire