18 septembre 2008

On se lève, il fait super beau, c'est vraiment plaisant. Notre première journée sans pull ! (c'est dire !) On passera deux nuits dans ce camping car on décide de visiter les alentours. Nous profitons d'abord de la matinée pour faire une lessive et nous reposer un peu, puis direction Königsee, joli lac bordé de montagne, que l'on aimerait bien grimpé aujourd'hui, vu le temps !! On ne profitera malheureusement pas trop des hauteurs aujourd'hui car le temps presse : pas assez de temps pour tout, on opte Rossfeld Strasse. On ne trouve d'ailleurs pas la route, rien ne l'indique. Pendant qu'on tourne en rond dans Obersalzberg, Seb voit une pente à 24%, et tel un gamin, veut la monter. Punaise, la voiture a un peu de mal, elle est pas habituée au hauteurs la petite Mégane ! (On a presque fini par la considérer comme un compagnon de voyage.) On a du déjà monter 100 bons mètres et on s'arrête un peu sur le bas côté. Ne trouvant toujours pas la Rossfeld Strasse, on fait demi tour, et c'est dans le sens descendant qu'on aperçoit le panneau de la Rossfeld Strasse, nous étions sans le savoir sur la bonne route. Donc on refait demi-tour pour remonter la pente raide. On arrive à un guichet de l'entrée du trajet (ça fait toujours partie du Berchtesgaden), et il nous donne un petit plan de la route, ça s'annonce riche. On sillonne la route en grimpant toujours plus haut... 1200m... 1300m... 1400m... On commence à s'inquiéter pour la voiture qui chauffe pas mal, et on trouve un petit bas côté un peu large pour la garer quelques minutes. Elle continue de ventiler à fond... On fait un bout de route à pieds pour voir de plus près le paysage, puis on revient à la voiture. On a bien cru qu'elle allait nous lâcher, mais au bout de 30 minutes, la température avait largement descendu et nous avons pu continuer un petit bout de chemin pour atteindre les 1500m, où on découvre... Un bonhomme de neige ! Nous sommes seuls et empruntons un petit chemin caillouteux qui nous fait descendre toujours plus bas jusqu'à arriver à la vue sur les Alpes, qui était cachée par une colline. 
Encore une fois, c'est magnifique : à proximité des hauteurs enneigées, une bande de brume entourent les montagnes, et, un peu plus haut, un sommet domine, orangé par la lumière du soir. Les couleurs sont splendides. En repartant, on goûte la neige, et en me retournant une dernière fois sur cette vue magnifique, j'aperçois un petit sentier montant jusqu'à un vieux bâtiment usé, ce que j'aimerais l'emprunter, commencer dans les sapins et voir la verdure se dissiper jusqu'à n'être plus entourée que de roche. Mais il est l'heure de rejoindre la voiture pour continuer la Rossfeld Strasse !





On recommence à monter pour nous arrêter un peu plus loin, au point culminant de la route, à 1600m, sur un espèce de grand pont, juste devant une lignée de montagne, la continuité de celles qu'on admirait à l'instant.

Un beau panorama (cliquer dessus pour le voir en grand)

 Deux biches nous regardent en contre bas, immobiles. J'essaye de prendre une petite photo qui ne vaut pas grand chose, car le temps que je règle l'appareil et elles étaient parties. On continue notre route sur la Rossfeld Strasse, il est à peine 19h et, n'ayant pas de camping à chercher ce soir, nous nous dirigeons vers l'Hintersee. C'est un beau lac, avec peu de maison, reflétant sapins et montagnes. On revient au camping pour une bonne soupe au riz (on mangeait pas que de la soupe hein) et on se couche dans cette dernière nuit au milieu du Berchtesgaden, que l'on quittera demain.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire