20 juillet 2013


Lever 8 heures, on se bouge pour ranger nos affaires et prendre la navette, encore une fois gratuitement car un couple nous a refilé des tickets non utilisés. Arrêt au camping de Fontcouverte : on migre !
Le temps s'annonce bien beau : soleil et ciel bleu à perte de vue, c'est goûtu.
Arrivée au camping à 10 heures, passage à l'accueil pour acheter des tickets de navettes et des jetons de douche, puis décollage du camping à 11 heures, et renavette jusqu'à Laval. 
Nous sommes dans le cul de sac de la vallée, la route se termine sur un parking, d'où démarre notre randonnée. Nous rejoignons le superbe refuge des Drayères avant de bifurquer à droite par le GR57A nous menant au Lac rond. Après une montée assez raide mais très faisable, le sentier monte doucement jusqu'au lac. Seb a des problèmes au bassin, nerveux, musculaires, on ne sait pas mais il peut pas tendre la jambe droite, ce qui est compliqué et douloureux pour lui. Après un repas pas assez cuit ( = assez immonde ) au lac rond, nous nous mettons en route pour la descente via le lac long que l'on atteint après une traversée de gros cailloux.




Il fait vraiment un temps magnifique, c'est super agréable, à croire que le camping de la Lame était maudit météorologiquement. Hm.
Nous arrivons au camping vers 16 heures, prenons un petit goûter à côté de la tente et savourons la possibilité de passer du temps hors de la tente, en compagnie d'un groupe de moustiques et assis sur une fourmilière géante. Eh merde.
En début de soirée on se fait une mission réseau aux alentours du camping, et trouvons un mètre carré de route où notre téléphone capte une barre de réseau. Le temps d'envoyer quelques nouvelles, notamment sur le fait qu'on ne pourra pas en envoyer pendant deux jours, et nous plongeons à nouveau dans l'isolation totale du monde. Hum hum.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire