23 septembre 2008

Ce matin nous quittons le camping vers onze heures. On retourne à Dresde, où on cherche quelques spécialités et cadeaux à ramener. On trouve pas grand chose, on décide alors de se diriger vers Berlin... J-2 avant le retour en France.
14 heures. On est sur l'autoroute, je regarde dans le guide ce qu'on va aller voir à Berlin : Potsdamer Platz, Brandebourg... ça a l'air d'être une belle v... qu'est ce qui se passe ?? Je relève la tête, on est en travers de l'autoroute en train de glisser le long de la rambarde de sécurité, je vois Seb qui essaye de rattraper sa trajectoire en tournant le volant d'un coup sec, puis la voiture finit par tourner sur elle-même, succédant trois chocs contre la barrière de sécurité. On est enfin arrêtés. Chiotte. On sort de la voiture, le capot fumant. Juste derrière nous, un type de la sécurité de l'autoroute qu'on avait doublé un peu plus tôt est stationné, feux de détresse et sirène en marche. Il appelle la Polizei, et dix minutes après les voilà, ils nous demandent de mettre la voiture sur le côté de la route, nous créons un bouchon (muahaha). On a du rester une bonne heure sur le bord de l'autoroute, entre tentatives à comprendre la police qui ne parle pas anglais, remplissage de papiers, appels de l'assurance... La police part finalement, nous laissant attendre le dépanneur quelques minutes sur le bas côté.


Nous voilà maintenant avec le dépanneur, qui nous dépose à la sortie suivante, Lübbenau, et nous dit que la mégane va être broyée, sauf si on décide de la rapatrier, ce qui n'est pas pris en charge par l'assurance, et que nous ne ferons donc pas. Il s'en va avec notre titine sur le dos. Adieu petite Mégane, compagnon de longs kilomètres, tu auras été jusqu'au bout, tu nous auras fait peur dans les montagnes et sur l'autoroute, et dans les aquaplanages... Te voilà quelque part en Allemagne, loin de tout, attendant ton bourreau. Sauf que nous maintenant on est chargés comme des mulets.
Après quoi on a poireauté une bonne heure et demie devant la gare de Lübbenau, attendant un taxi qui ne venait pas. On va prendre le taxi pour la première fois de notre vie, après quoi on prendra l'avion pour la première fois de notre vie, tout ça après le premier accident de notre vie au cours du premier voyage de notre vie. Que d'expériences.
On a eu l'impression de vivre trois journées en une, en ce 23 septembre. Le taxi arrive finalement et nous emmène dans un hôtel en plein coeur de Berlin (après s'être perdu et avoir demandé à des passants). Il est 19h30, et nous voilà, chargés du maximum que nous avons pu prendre dans le coffre de la Mégane. On a laissé deux oreillers, les tapis de sol et toute la bouffe. On entre donc dans un hôtel de luxe à deux pas de la Potsdamer Platz, dans l'Altstadt. Waw... On visite la chambre et y déposons tous nos bagages : haaaan, il y a un sofa, une télévision, un frigo, un coffre, un micro onde... On profite de la dernière soirée qui nous reste en Allemagne... Demain à 10h nous prenons l'avion pour Paris. On visite Berlin de nuit, on est déjà au centre, ce qui est pratique. On a vu la porte de Brandebourg, l'avenue « Unter den Linden », le centre berlinois... C'était vraiment beau. Après réflexion, c'est con à dire mais l'accident, bien que dommage, est plutôt « bien tombé ». Il serait arrivé dans la Forêt Noire, ça aurait été plus embêtant disons. On a quand même réussi à voir l'essentiel de Berlin, et on a fini la soirée dans une pizzeria franco-italienne !




Tout au long de notre voyage, on n'a cessé de rapprocher notre date de départ, question pratique pour la reprise de l'université le 29 septembre. C'était d'abord le 27, puis le 26, puis le 25... Finalement ça sera le 23, le tout s'écourtant à 13 jours, dont 11 en Allemagne.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire