26 juillet 2012

Check météo : pluie jusqu'en début d'après midi, puis dégagé... Inch'allah, on fait les courses ce matin, on décide de manger au camping et de partir en début d'aprèm vers le Ring of Beara.
On passe par Killarney pour réserver le ferry pour la great blasket island et un petit tour par le centre ville, sympathique mais ne vaut pas Galway!

Nous avons plutôt un beau temps pour le ring of beara. En fait, y a un énorme nuage qui nous suit, tout gentiment. Nous passons le Caha pass puis le Healy pass... cette route qui traverse les montagnes de Caha est juste sublime. On est montés dans une petite route sinueuse où il y a plus de moutons que de voitures, ça y a aucun doute!! Le seul être humain qu'on a vu, c'était un berger à qui il manquait trois dents, il s'est approché de la voiture, il a serré la main à tout le monde, et nous a souhaité de bonnes vacances. C'est vraiment une route à faire, sauvage et désolé.
Arrivés en haut, on a une vue incroyable sur ce qu'on vient de monter, et il y a une toute petite boutique alimentée par un générateur... Et plus loin en descendant le col, on tombe sur une sorte de fond d'écran. Oui oui oui, j'ai peut-être un langage un peu geek, mais boudiou, y a pas à dire, on aurait cru avoir la vallée des merveilles en face de nous. Mais si, la vallée des merveilles dans Petit dinosaure, ... avec Petit-Pied ? Becky oui-oui-oui ! Non ? Bon bah c'était beau quoi.





Le nuage nous suit de près, déjà derrière nous la route qui montait est noyée dans une masse blanche qui s'approche de nous telle une coulée de lave (wouhou cette intrigue).


Sur toute la descente du col on a un paysage incroyable tout autour de nous (avec des MOUTONS). Et arrivés en bas, un soleil radieux. Miam. C'est bon signe pour demain, le vent vient de la mer, qui est ensoleillée comme jamais. A 10 minutes près, on aurait rien vu en haut du col ! C'est un signe de DIEU. Ou de la chance. J'ai l'impression de parler météo tout le temps dans ce pays.


17 heures : grand soleil sur l'Atlantique qui brille de mille feux (du feu dans l'eau ? Quoi ?), il n'y a pas un nuage, on sillonne les cols les uns après les autres afin d'avoir une vue panoramique sur l'estuaire de la Kenmare river, le Kerry, ainsi que la péninsulte (pourquoi mes doigts ajoutent constamment un T ?) Et, Ô merveille, on voit une nouvelle fois les îles Skellig au loin ! (A droite)





On se dirige en direction de l'île de Dursley pour voir Crow Head, mais on trouve pas la route (cette information est une des plus utiles), du coup on emprunte une route escarpée et très étroite en se disant que ça rejoint peut-être (un rebondissemeeeennnt...) et là... une vache. Elle nous bloque le passage (la route est pas beaucoup plus large que la vache en fait), et elle nous fixe en meuglant... Que faire. On commence à reculer et à braquer dans une petite route sur la droite pour la laisser passer, elle nous suit, et s'arrête une nouvelle fois devant la voiture en meuglant. Ok ok, on s'en va... On repart par la route d'où on vient, et Mlle Vache prend l'entrée du chemin d'où on vient en trottinant... On lui bloquait simplement le passage ! Elle était trop drôle.
Plus loin, on rejoint Fair Head par une petite route au pif pas indiquée sur la carte. De là, on voit Black Ball Head, l'île de Bere, mais surtout une sacrée étendue de flotte, partout autour de nous . :|
Si bien que le frangin me sort cette remarque épique : « J'ai jamais vu autant d'eau d'un coup. » En effet.

Retour sous un paysage ENFIN totalement dégagé et un soleil de dingue, le temps idéal pour cette fin de voyage (déjà!!)


1 commentaire :

  1. L'exception qui confirme la règle avec ces splendides photos ensoleillées et sauvages !

    RépondreSupprimer