25 avril 2016

Lever difficile encore ce matin. Pour une fois, c’est Camille qui se réveille et se lève en premier !! C’est même elle qui prépare le petit déjeuner !


Repas du midi tranquillement à l’appart : gratin de pâtes aux légumes et sauce béchamel ! C’est Nini qui cuisine ! (c'est toujours Nini qui cuisine)


Après un passage à la cave pour récupérer des chaussures de randonnées parcequeCamilleelleaoubliélessienneeeeees, nous mettons en route vers le lac du Pontet. Petit trajet en voiture à 15 km sous un beau soleil, avec des jolies montagnes, sans trop se fatiguer.

Regardez moi cette dégaine !!



A l’entrée de Villar d’arêne, un petit chemin grimpe jusqu’à un petit parking. De là, une petite montée de 10 min (oui, tout est petit là bas) nous amène au superbe lac, à 1900m, face aux montagnes et glaciers enneigés.








Camille fait des ricochets (ou elle essaye, du moins).


En vrai elle en a fait un de 6 rebonds !!





Nous nous baladons dans les environs une petite heure, discutant de choses et d’autres, rigolant et guettant une marmotte que j’ai vu passer quelques mètres devant moi.

 Camille guette la marmotte qu'on entend siffler depuis 10 min.







Il fait froid mais le ciel est d’un bleu pastel, le soleil nous réchauffe bien. En redescendant à la voiture, je me retourne vers la montagne juste derrière moi, avec son petit manteau de neige et sa roche qui dégouline, et je ressens à nouveau cette espèce de sérénité, cette légèreté, cette impression de s'échapper, ce bien-être incroyable, quasi indescriptible, si rare et si paisible, et malheureusement si éphémère.

Sur le trajet de retour, la route est encore plus belle, les couleurs sont tellement unies et vives qu’on les croirait fausses. Les plaines semi enneigées autour de nous, au loin, une succession de montagnes dont on peut ressentir la grandeur, et comme toujours à la montagne, la sensation d’avoir conscience de l’espace et de la profondeur de ce qui nous entoure. J’trouve ça cool.

Malheureusement, les piles ECO+ ne tiennent qu’une journée ! Il va falloir aller se ravitailler car déjà, apu batterie dans l’appareil.

Camille raconte plein de conneries, elle m’a l’air bien en forme en cette fin d’après-midi. J’ai enfin droit à ma phrase du jour : « mon menton on dirait un crapaud, mais dur. »

Retour à la maison vers 18h30, petit gouter avant le repas et une soirée devant ALIEN 2.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire