27 juillet 2016


Le crew est de sortie


Yahou... Dormi 2 heures. Tête dans le pâté, bonjour ! Un petit café / thé, un petit habillement, petit sac sur le dos (tout est relatif, laul), et nous voilà en route 30 minutes plus tard vers la gare de BLB (Bécon les Bruybruy).




6h30, arrivée à Gare de Lyon, Camille se prend un petit déjeuner à la gare.


45 minutes plus tard, le train part en direction de Perpignan. Avec nous dedans. Au début, motivées, en forme.

Oui, les vitres sont sales dans le train.

Puis, très vite, je vais chercher mon duvet...


Nous nous réveillons vers 10 heures, ça fait quand même vach'ment de bien cette petite sieste. Plus que deux heures de train... C'est long 5 heures quand même. Nous avons passé Nîmes, le train roule moins vite et nous longeons la côte via Montpellier / Narbonne jusqu'à Perpignan.





Nous approchons des Pyrénées et commençons à découvrir les montagnes moyennes. C'est marrant, dans ma tête j'ai longtemps pensé que montagne = montagne, et qu'un décor montagnard en valait un autre, mais finalement chaque massif a sa propre identité, sa végétation, sa faune, son climat, son ambiance, son âme, comme dirait Camille à propos de la Corse. Cela se voit aussi à travers la patte humaine, mine de rien : les habitations, la structure des villes. Cela me paraît flagrant aujourd'hui car je suis beaucoup plus habituée aux paysages alpins.

12h10, arrivons à Perpignan et restons proches de la gare : ça tombe bien, y a un Subway dans le hall commercial de la gare, ça sera donc un sandwich, une boisson, et il nous reste une grosse heure d'attente à la gare avant de prendre un train vers Villefranche. Nous la passons sur un banc de la gare routière, moi allongée sur Camille (ça change !!) en écoutant et chantant Sniper et les Casseurs Flowters. Ouaish.

Notre QG, le temps d'une heure.

14h26, train vers Villefranche ! Ah ben oui on a fait beaucoup de train j'ai dit. 15h30, depuis Villefranche nous prenons le bus jusqu'à Vernet les bains. Ayéééééé, on entre enfin dans la montagne !! Les sacs nous paraissent moins lourds que ce matin ("mytho !") ... Il fait chaud, mais moins qu'à Perpignan et il y a un petit vent, c'est agréaaable ! Ça fait aussi du bien d'être arrivées, mine de rien ça fait presque 10 heures qu'on traine dans les différents transports.

Le gîte d'étape communal est très cool, une cuisine toute équipée, deux grands dortoirs dont celui du rez de chaussée divisé en espèces de petites chambres de 2... Il y a un groupe qui s'est installé en bas, il y fait plus frais, du coup on a l'étage pour nous toutes seules. Pour 10€ la nuit, c'est vraiment cool !







Après nous être installées, nous sortons faire un petit tour dans le village de Vernet les bains, très mimi. Achat d'avocats pour faire une salade de riz-avocat-mayo pour ce soir et demain midi, cartes postales et guichet pour sortir PLEIN D'ARGENT, parce que les prochains jours notre carte bancaire nous sera tout simplement inutile.

Après quoi nous nous posons à une terrasse pour manger une glace tandis que derrière nous, sur la place publique, un groupe de passants se prête à un cours de danse improvisé sur des musiques type "bal du village pour les plus de 70 ans".



C'est le square PAGANINI.



18 heures, de retour au gîte. Nous faisons cuire du riz et pendant ce temps, j'apprends à Camille des positions de karaté et... elle craque son pantalonnnn :-) 
La pauvre.

Une fois le riz cuit, égoutté, refroidi et mélangé aux avocats, je remplis les tupperwares pour demain et... il ne reste plus rien. Shit, on a prévu trop peu, ce qui veut dire qu'on a rien à manger pour ce soir.
Allez bim, je ressors la casserole et on se refait cuire du riz... Une fois cuit, une des membres du groupe qui mange à côté de nous nous propose de finir leur reste de pâtes sauce tomate... Yeah, résultat on a trop à manger !!

Nous rechargeons à bloc nos portables puisque nous n'aurons très probablement pas accès à des prises électriques les 4 prochains jours.

Puis douche et dodo.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire