16 avril 2017


Encore une bonne nuit de sommeil sans réveil pour moi. Mais avec des rêves bizarres où j'étais toujours en retard et j'arrivais jamais à être à l'heure (chacun ses névroses). 

Départ vers 9h30 pour Rodellar à 4 km pour une randonnée d'une douzaine de kilomètres dans le parc de Guara. Garons Kihui sur le parking d'entrée du village et descendons dans les gorges du Rio Mascún d'où le sentier se scinde en deux. On sent le repère des canyonistes et escaladeurs. 





On rencontre un couple de français qui nous aide à nous repérer pour le départ de la boucle, eux vont escalader. Après une petite marche d'approche d'une petite demie-heure, nous commençons à monter au creux du canyon dans une montée plutôt gentille, à l'ombre. 




Il fait plutôt frais et les 400 premiers mètres se montent pas mal. Trois espagnoles en slip nous doublent (oui ben désolée mais un mini-short tellement court qu'on voit la moitié de chaque fesse pour moi c'est un slip) puis nous attendent au croisement en haut de la montée pour nous demander leur chemin.


 Salut je suis un arbre et je casse des cailloux.


Le sentier continue de grimper doucement autour de la Puntal de la Vendosa puis arrivons très rapidement au dolmen de losa mora où on retrouve les espagnoles et pique-niquons avec vue sur les pyrénées !!! Sacrée bonne surprise ! 



Ben quoi, j'ai ramassé des os de mouton je vois pas pourquoi je pique-niquerais pas sur une tombe.


Nous reprenons la marche vers Otin, c'est vraiment magnifique les paysages, on est quasiment seules en plus... Une espèce de grand espace vierge sans rien ni personne à des kilomètres c'est assez rare. 



Nous arrivons à Otin, village fantôme depuis un bon moment visiblement... Les maisons et l'église sont en ruines mais j'ai quand même trouvé mon bonheur. 




Sur la montagne en face de nous, un troupeau de chèvres nous regardent en se demandant certainement ce qu'on fout là. 



Nous sommes à plus de la moitié de la boucle qui fait à peu près 11 km en tout, et entamons une grande descente jusqu'à la rivière.... C'est beau. Mais qu'est ce que ça descend !! 







Sur des kilomètres on ne compte même plus les zig-zags dans des énormes cailloux glissants qui nous confirment qu'on a bien fait de monter par l'autre côté !! Mais quelles vues sublimes sur les canyons...
 Nous descendons pendant une bonne demie heure puis longeons la rivière jusqu'à retrouver le sentier de ce matin et notre jonction. 




C'est une rivière presque asséchée qui nous accueille et les grimpeurs dont certains semblent bien sûrs d'eux... Le jour où on fera ça avec Camille hein... Allez, on y est presque avec notre 5b+ !!!! 



Arrivée à la fin de la rando, nous nous arrêtons au bar de Rodellar pour prendre un bon Schwepps lemon et retrouver les français qui ont fait de l'escalade toute l'après-midi. Conclusion : très belle rando mais j'ai pris un beau coup de soleil dans le cou (oui bon.) Nous dînons encore une fois au restaurant de l'hôtel vers 20 heures, nous sommes SEULES et mangeons même dans l'espace bar... Les serveurs sont hyper gentils et on mange encore super bien et super bon... 21 heures, on est déjà de retour à la chambre et nous apprêtons à nous coucher, à l'heure où eux mangent... ahah.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire