Si les images n'apparaissent pas, désactivez Adblock pour blogspot.com

18 juillet 2017


0h : JE CRÈVE DE CHAUUUUUUUUUUD

3h : J'entends des bruits bizarres répétés à la suite. Comme des cliquetis. Je sais pas trop où je suis, je bugue. Plusieurs fois de suite, ce bruits aigus répétés m'intrigue. Je finis par ouvrir les yeux, ça vient de la cuisine. Je commence à flipper un peu. Puis à la place des clics, ce sont des flashs lumineux qui se succèdent en rafale. OMG c'est quoi cette histoire encore. Et là, j'ai une révélation : un portable est en train de prendre des photos. Mais pourquoi, comment, qu'est-ce ? Plait-il ? Je me lève. Sur le micro-ondes, effectivement, le portable de Jenna est en train de prendre des photos en boucle (elle en aura compté plus tard quelques 76 !) Je l'éteins et retourne me coucher.

6h : Réveil ! Nini est au taquet, prête à se lever ! Mon corps a pas encore compris que les levers aux aurores c'est terminé jusqu'à la Laponie :D
Orphée vient de passer à côté de moi et a grimpé sur ma table de nuit. Je ne retrouve pas mon élastique et je suis persuadée qu'elle me l'a volé. Je sais pas si elle a le droit. Claire passe devant mon lit pour se rendre à la salle de bain et je lui raconte qu'Orphée a probablement volé mon élastique et que le portable de Jenna prend des photos tout seul. Elle est complètement dans le coltar et moi, les yeux ronds comme des billes, je lui raconte ça comme si c'était le moment. Elle me prend pour une dingue et retourne se coucher.

8h30 : Réveil final.
Visiblement personne n'a l'air réveillé donc je me prépare en silence (j'essaye), m'habille et sors acheter des viennoiseries à la boulange' et un jus de pomme au Sherpa. Je me sens toujours aussi bien, détendue et sereine. J'appelle ma mère pour lui raconter un peu l'arrivée dans le Jura et quelques anecdotes de mon périple dans les Alpes. Il fait déjà 23°C à l'ombre, il est à peine 9h du matin.

Je retourne à l'appart avec une douleur assez prononcée au tendon quand je monte la petite côte jusqu'à l'immeuble et je remarque une bosse... Mbon, ben c'est parti pour le voltaren et la glace... Aïe aïe, bon ça aurait pu être pire mais ça me fait chier de me blesser à chaque fois que je marche 4 jours.

Quand je reviens vers 9 heures, les filles sont levées et on prend le petit dej. Il me restait 3 sachets de thé aux fruits des bois (mon thé du matin, je l'adore) alors on prend chacune un thé mais Jenna dit qu'elle "a l'impression de boire de l'eau avec du déo" :/
Remarque, c'est pas pire que ce que nous prépare Orphée pendant notre petit déjeuner... Je vous laisse deviner, ça se passe dans la litière... 

Après s'être lavées et préparées, nous voici vers 11 heures en partance vers Mijoux avec un arrêt au Sherpa pour acheter des pommes et des gâteaux pour notre pique-nique (oui on a pas encore les sandwichs mais on compte trouver ça sur la route). 




A Mijoux, on trouve rien d'intéressant  à manger, y a peu de commerces à part un tabac presse qui fait clairement la gueule.




Du coup on poursuit jusqu'au col de la Faucille où là on peut acheter des sandwichs à 5€, balèzes mais assez vides (pour moi ça sera une tranche de comté avec du beurre, une petite feuille de salade ou une petite tomate m'aurait pas déplu, mais bon).  Même les sandwichs de la baraque à frites de la fac sont meilleurs !!

Go to the teleyphewique !




NON PAS LES EPI !!! ON EST EN VACANCES !
(Désolée ça c'est juste une blague de prof.)

Après que Jenna ait renversé les billets et les pièces de Claire sous un escalier (BRAVO JÉNA) on achète les billets pour la télécabine du petit montrond.

Sauf qu'une fois dans la cabine, ça rigole un peu moins. Jenna a un peu le vertige mais se surpasse magnifiquement ! Nous prenons de l'altitude et 10 minutes plus tard, nous arrivons au petit Mont Rond ! De là, on voit les Alpes, bien que la vue soit assez brumeuse, malheureusement, à cause du "trop" beau temps :x



 Jenna quand on lui dit que la porte se ferme pas.




Vue depuis le petit mont rond






Panorama sur le lac Léman




C'est parti pour la première rando : au menu, montée jusqu'au Mont Rond via la crête. Tout du long, la vue est jolie, mais on emprunte parfois des détours pour éviter les chemins trop au bord du vide pour Jenna qui se sent assez mal dès que le sentier lui paraît trop vertigineux... Les pentes raides lui donnent l'impression qu'elle va tomber, elle a le vertige à plat (c'est sa propre définition !)






Très vite, on dépasse un troupeau d'enfants. "On s'arrête pas là." exigé-je.

Pendant un contournement de falaise, on fait une petite pause dans la montée : Claire a besoin d'une pomme pour éviter un coma diabétique :D
Pendant ce temps, Jenna prend sa #onepicaday (une photo par jour postée sur Facebook).



Ce qu'elle a posté sur facebook

L'envers du décor :D


Après le détour "sans falaise", je mets un petit moment à retrouver le sentier, on galère un peu dans les herbes hautes...





Claire : YEAH C'EST COOL
Jenna : Putain avance j'ai le vertige


Il est environ 14 heures quand on arrive en haut du Mont Rond après plus de 300m de dénivelé montant. La dernière montée fut hard, notamment en ce qui me concerne pour mon talon qui tire vachement à chaque pas... Mais la vue est sublime et un sandwich au comté (et saucisson pour les filles) nous attend.











15h30. Pour ne pas reprendre le même sentier un peu vertigineux sur le retour, je propose aux filles de prendre le GR9 et de descendre jusqu'au col de la Faucille plutôt que de retourner en haut du télécabine. Elles me suivent avec entrain :D
On suit une bonne femme et sa fille qui avancent à rien et parlent forts de trucs inintéressants. Régulièrement, la dame interpelle "Kiki" en hurlant : "COUCOU KIKIIIIIIIIIII". On apprendra plus tard que Kiki, c'est Killian. Je ne dirai rien de plus.
On les laisse passer loin devant pour être tranquilles dans nos histoires d'enfances respectives. La descente est douce et au moins ne fait ni souffrir ni flipper Jenna... Enfin... pas souffrir psychiquement en tout cas, parce que physiquement... Il se trouve qu'elle a récupéré des chaussures de marche qui ne sont pas à elle et qu'elle n'a jamais portées. Elle a des douleurs atroces partout autour, dessus, et sous les pieds, la pauvre.

A 17 heures, elle s'arrête dans la descente : elle veut une glace ! Claire lui répond très sérieusement qu'il y a des glaces au col et Jenna repart, toute moue affichée sur son visage :-) 
Nous évoluons dans un petit sentier de forêt assez sympa, sous un temps radieux.


 Jenna, en train de demander une glace.




Ici à gauche, ce sont "les petites fleurs de Claire" qu'elle aime beaucoup et à chaque fois qu'elle les croisera, elle dira "oh mes petites fleuuuuurs" :-)

Nous arrivons au col à 17h30, finalement ce fut une bonne petite rando ! Jenna a vraiment très mal aux pieds, du coup Claire va chercher Alto (sa voiture, elle a un nom elle aussi, vous voyez que j'suis pas dingue) pour qu'elle puisse changer de chaussures et on repart vers Mijoux pour  1. faire des courses et 2. laver mon sakapu \o/



On se pose donc à la terrasse du Sherpa avec des cookies, des boissons et Jenna goûte une spécialité étrange dont j'ai oublié le nom (la "tarte à la gomme" disait la dame du Sherpa) qui est en fait une crème pâtissière sur une pâte briochée. Ça m'écoeure un peu mais à en voir la tête de Jenna ça a l'air plutôt bon !



Régulièrement, je vais voir où en est ma purification de sakapu, je savoure de voir tout ça se laver (j'ai un problème avec l'idée de laver, j'aime trop ça).




Des nanas et mecs en décapotables arrivent et descendent en maillot de bain. Bienvenue chez KÉKÉLAND ! Juste après, un gars arrive avec un énorme chien plein de poils et... un mulet. La coiffure. Une coupe "mulet". Punaise, y a que les animaux qui ont du goût ou bien ?

18h30, ma lessive est finie, allez zou, on repart vers Lélex.

On papote un peu, j'écris mon carnet (MISE EN ABYME DE FOU) pendant que les filles jouent au solitaire.


A l'ancienne VS technologie

Ça deviendra notre "jeu du soir", un peu le fil rouge de la semaine :D
Jenna et Claire n'ont de cesse de se foutre de ma gueule quand je prends une voix débile pour parler à Orphée.



Jenna prépare le repas (courgettes et aubergines en salade, miam !) pendant que Claire me démêle mon cheveu (elle adore ça, on va être copines), je sais pas comment elle a fait o_o


Jenna en train de vider "le lait" des courgettes.

Ce soir, c'est séance diapo, je leur montre les photos des Alpes et elles me montrent les quelques photos de leur semaine à Palaminy près de Toulouse, puis on se couche, il est presque 1h du mat.




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire