14 septembre 2008

Réveil brutal. Ou plutôt réveil partiel, vu qu'on ne sent plus nos pieds. Il fait sacrément froid, en même temps, on remarque qu'on est un peu la seule tente du camping, et c'est une petite tente décathlon à 30 euros, avec des duvets basiques tout pourris... bref ON PELE. Et ce n'est que le début.
Arrêt à Schilbach, un village très mignon où les maisons en colombages datent du 16e siècle et dont les dates sont pour la plupart écrites sur les façades.


Petit passage par la source du Donau, à savoir le Danube ! Pas exceptionnel à voir, mais quand on se dit qu'il va s'étendre sur 2500 km avant de se jeter dans dans la mer Noire, on se dit qu'y faudrait ptête pas boucher ce trou-là.


La titine reprend la route mais galère un peu avec l'altitude. On aura d'ailleurs peur qu'elle nous lâche à un moment... 
Et on arrive au Mont Kandel, avec une superbe vue.


Direction Schauinsland et nous nous arrêtons sur la route vers Todtnau dans un camping où on plante notre tente à coups de casserole car le sol est trop dur. A 23 heures. On adopte la « technique des chaussettes dans la casserole pour étouffer mais ça marche que dalle, et ça résonne fort. Heureusement que la tenancière nous a proposé un marteau, qu'on a pas pris. Boulet-land. Ce ne sera que le début de nos boulettes-en-périple.
Après un repas dans la voiture embuée de la vapeur nos soupes chinoises, on enfile deux couches de vêtements et c'est parti pour une nouvelle nuit dans le froid, ce fut d'ailleurs une des nuits les plus insupportables à ce niveau.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire