21 septembre 2008

Ah merde, il pleut averse, ça a bien trempé cette nuit. On laisse la tente là, on reprendra nos affaires ce soir. On prend notre « petit dèj » (= main fourrée dans le paquet de céréales et 3 gorgées de lait) et nous lavons brièvement. En partant, Seb me demande les clefs de la voiture. Je sais pas du tout où je les ai mises. On cherche pendant un quart d'heure, Seb me gronde un peu, et finalement on les retrouve posées sur le phare arrière, sous le coffre. Excellente place.
Après deux aquaplanning et un nouvel enlisage dont il nous a fallu peur et chance pour se tirer, on arrive au Bastion de la suisse saxonne. Ça n'est pas vraiment plus beau que ce qu'on a vu sur la route allemande des Alpes, mais c'est beaucoup plus inattendu : le paysage donne une large vue sur l'Elbe et des tonnes de formations rocheuses embrumées très impressionnantes.



On dirait qu'il me salue mais en fait il criait au paparazzi.

Malgré quelques gouttes, le paysage fait plaisir à voir. Nous nous dirigeons, après la visite des ruines du château, vers Dresde.
17 heures. Après être retourné sous le soleil prendre nos affaires au camping de Hohnstein, nous nous dirigeons, toujours sous un soleil tout neuf, vers Königstein. Super, on va enfin avoir une vue de la suisse saxonne bien dégagée ! (Ce matin il pleuvait au Bastion.) Beau ciel bleu, routes sèches, forteresse en vue, on se gare (4 euros le parking, sympa), on se met à monter jusqu'à la forteresse à pieds, et il remet à pleuvoir pendant ce temps, ça promet. On arrive trempés à l'entrée du château. J'ai oublié ma carte d'étudiant à la voiture, ce qui fait que je paye plein pot. Ils en profitent bien : un euro pour prendre des photos...
Pendant la visite, la pluie se renforce, on est sous la flotte et on voit fichtrement rien... Le château n'est même pas fameux... Bilan, 15 euros pour 20 min de grognement, de pluie et de froid pour une visite pas géniale.
Après quoi on trouve un camping en périphérie de Dresde, super agréable. Salle de séjour avec canapés, où nous nous y installons jusqu'à la tombée de la nuit, avec chacun un livre et un chocolat chaud.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire