28 avril 2016

Lever 8h15 pour moi : il me faut retourner jusqu’à La Grave à 25 bornes de là pour déposer les raquettes louées la veille.
Il fait encore un grand soleil, mais bien froid dans la petite Thérèse.
- 2 au Lautaret, brr. Arrive à La Grave à 9h et rends les raquettes au type qui ne nous fait payer qu’une demie journée : 4,5€ la paire, c’est plutôt bon marché (c’est le cas de le dire, avec les raquettes, on a bon marché !)

Sur le retour, je m’arrête de temps en temps pour prendre quelques photos de la montagne, notamment le col du Lautaret, dont le manteau neigeux se fait de plus en plus fin chaque jour.

 Le col du Lautaret

La rando d'hier... !



Je passe par le Sherpa faire quelques courses puis revient à l’appartement vers 10 heures, où Camille a préparé le petit déjeuner.

Nous appelons Serre Che Aventure, un parcours d’accrobranche à La salle les alpes, qui peut être ouvert sur simple demande.

13h30, après un bon repas signé Nini, nous voilà en partance pour l’accrobranche ! (hé ça rime, presque.)

A 14 heures, un jeune monsieur très sympa nous accueille et nous passe le matériel avant qu’on se lance sur le parcours vert. C’est comme en ski : on commence par le plus facile ! Sauf que là, Nini apprend plus vite, et Nini tombe pas, et Nini pas mal partout. Bon, ça tire un peu sur les bras mais ça reste facile pour l’instant.




Puis le parcours rouge, un peu plus haut, des écarts un peu plus importants. Après une petite pause, nous entamons le parcours noir en évitant quelques passages trop difficiles type TRACTIONS, non merci, ou encore passer de corde en corde à la tarzan… On se contente de ponts de singe très hauts et de tyroliennes. 
 






Au début j’avais une poulie toute pourrie du coup j’étais obligée d’avancer dans les tyroliennes en m’aidant des mains, un peu comme à la piscine quand tu avances pas dans le toboggan parce qu’y a pas assez d’eau et que tu dois t’aider des mains pour avancer jusqu’au bout : bah c’est relou. Du coup avant le parcours noir le mec m’a changé ma poulie, et elle avance super bien, je peux faire toutes les tyroliennes jusqu’au bout ! Camille en revanche elle a gardé une poulie pas top, elle faisait l’affaire sur les petites mais sur les grandes tyroliennes elle doit se taper le dernier tiers à se tracter avec les mains…

Et elle me sort sa phrase du jour : « oh ça fait mal aux bourrelets ! »

Petite après midi light donc, après 2h45 de singeries dans les arbres, nous disons au revoir au monsieur et il est déjà 17 heures quand nous rentrons à Monêtier pour un goûter et un peu de repos / douche / film / manger.

 Le bonheur vu par Camille : boire de la crème anglaise en regardant Alien 4.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire